Jan.01

Optimiser son SEO et son SEA, même combat !

Travailler son référencement naturel permet d’optimiser ses campagnes Adwords, l’inverse est également vrai, voici pourquoi. 

Rappels sur le fonctionnement d’Adwords

Pour rappel, pour ceux qui ne le sauraient pas, l’enchère au clic fixée pour chaque mot clé ne défi-nira pas la position de notre annonce parmi les résultats payants de Google à elle seule. En effet, un autre critère très important est à prendre en compte : la Quality Score, il s’agit d’une note sur 10. Pourquoi Google a-t-il introduit ce concept dans le classement des annonces alors qu’un simple système d’enchère suffirait à maximiser ses revenus ? La raison est simple ; Google a connu le succès qu’on lui connait grâce à la pertinence de ses résultats de recherche et à l’accès facile et rapide à l’information que le moteur de recherche procurait aux internautes. Google souhaite donc conserver cette pertinence des résultats proposés aux internautes et permettre à n’importe quel site web de se positionner en première page pour un mot clé quelconque sous prétexte qu’il aura payé plus qu’un autre doit donc être évité au maximum. Ainsi, une page web répondant exactement à la requête de l’internaute engendrera un plus faible coût par clic qu’une autre page web évoquant de loin le mot clé voire ne le mentionnant pas du tout dans la page. Le Quality Score représente donc cette note de pertinence où le contenu de la page de destination est noté en fonction du mot clé, ainsi que la pertinence de l’annonce et leur efficacité.  qs

 

Cette note sur 10 sera pondérée avec l’enchère et une note finale appelée « Adrank » est donnée. C’est cette note qui définit le classement des sites dans les résultats payants. Ainsi, un site peu pertinent pourra certes se classer 1er, mais devra payer une fortune comparée à un site très pertinent.

Exemple :
Quality score du site1 : 1/10, enchère du site 1 : 9€ ; Adrank : 1 x 9=9
Quality score du site2 : 10/10, enchère du site 2 : 1€ ; Adrank : 10×1=10

Malgré une enchère 9 fois plus élevée, le site 1 détient un Quality Score inférieur au site 2.
Le Quality score a donc une portée dissuasive vis-à-vis de d’annonceurs tentés d’acheter de nom-breux mots clés peu spécifiques correspondants plus ou moins aux produits/services offerts.

Optimiser son contenu

Pour maximiser son Quality score et ainsi payer le moins cher possible quand on se lance dans Adwords, il est donc nécessaire d’avoir un contenu très pertinent par rapport à la requête. Or, c’est exactement la même chose lorsque l’on travaille son SEO ! Il est admit dans la sphère SEO qu’une page ne doit pas être optimisée sur plus de 3 mots clés. Pour faire comprendre à Google de quoi parle une page, il est nécessaire de rédiger du contenu sémantiquement riche gravitant autour du/des mots clés ciblés, et ce, dans le cadre du SEO mais aussi du SEA. Ecrire avec des synonymes, des cooccurrences, des expressions très thématisées renforcera le champ lexical d’une page et ne laissera ainsi pas de place au doute lorsque Googlebot visitera votre site web. N’oublions pas que les robots de Google sont très sophistiqués mais qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils lisent, il faut donc les aider. Répéter 15 fois le même mot clé ne servira ainsi à rien et il faudra également éviter d’employer des termes ambigus dans une page qui dilueront la pertinence. Toutes les expressions imagées, très nombreuses en France devront être supprimées ; « faut pas pousser mémé dans les orties », sera ainsi remplacé par « il ne faut pas exagérer, » sinon, Google pourrait penser que votre page traite notamment des activités pour retraités, et plus spécifiquement du jardinage. Comme le dit pour le coup l’expression, « il faut appeler un chat un chat » en SEO comme en SEA.

Le contenu textuel vient d’être évoqué, mais sans avoir pour but de faire un cours de SEO ici, cela n’est pas suffisant lorsque l’on essaie de faire les choses bien, d’autres éléments sont importants. Et ces autres éléments sont quasiment tous aussi importants pour être bien notés par Adwords. Ne pas avoir un site en Flash, un site bourré de Javascript, mettre des balises convenablement sur ces images, optimiser le code source du site pour placer le texte en début de page sont par exemple autant d’éléments cruciaux à travailler dans les deux cas.

Conclusion

L’interprétation qu’on peut faire de ce constat est donc la suivante : lorsque le SEO a été travaillé de manière efficace sur un site, il y a tout intérêt à lancer une campagne Adwords pour celui-ci étant donné que cela sera sans doute très rentable vu les couts par clic très faibles engendrés.
Voici donc une illustration supplémentaire de la valeur ajoutée que peu apporter une prestation SEO !

SEO,SEA
Comment